AskJeeves, le Moteur de Recherche

Par le 7 novembre 2006

Comment présenter un moteur de recherche parmi tant d’autres, un outil qui est là pour apporter les réponses à nos questions ? En fouillant dans le thème de AskJeeves on peut, par exemple, dresser un portrait en trois dimensions : AskJeeves la mascotte, le génie de service et l’affairiste développeur.

AskJeeves la mascotte. Puisqu’il n’y a pas si longtemps l’outil de recherche recevait encore 500 000 questions par mois portant sur sa mascotte, disons tout de suite que Jeeves sort tout droit de la série de romans écrits par P.G. Wodehouse, romancier et parolier britannique. Cynthia Fleury dans l’édition en ligne de L’humanité du 18 mai 2004, définit Jeeves de Wodehouse comme un personnage exemplaire de justesse et de présence d’esprit, de clémence et de patience, tout comme Charlie Brown. Pour Jeeves, elle ajoute « un mélange d’humilité et de sagacité pudique, de présence de l’autre sans altérité ». De plus, pour le mériter, dit-elle, il n’y a rien à faire ». Logique aristocratique oblige : Jeeves est là, de tout temps, pour toujours. » Les créateurs du moteur de recherche ne manquaient pas d’érudition littéraire et savaient où ils s’en allaient. La mascotte traduit ce qu’est effectivement AskJeeves et permet à la compagnie de faire jouer ce personnage qui s’adapte avec souplesse et imagination aux plans publicitaires du site.

AskJeeves le génie de service. Jeeves est donc le majordome du Net, mais pas n’importe lequel. Il a le cerveau de celui qui sait apporter, non pas des centaines, mais la solution unique à chacune des requêtes. L’engin de recherche que Jeeves représente est, grâce à lui, identifié avec humour Genius Internetus sur le site, et c’est là que la particularité de la méthodologie se précise. Il y a derrière l’interface de la recherche, une équipe de documentalistes qui répertorie, non pas des thématiques, des mots ou des sujets, mais des questions, celles que posent les internautes et toutes celles qui s’en rapprochent. Cela représente une base de données de plusieurs dizaines de millions de questions alimentée et remise à jour quotidiennement. À chaque question est associée une réponse précise. Ce qui amène l’internaute à pouvoir formuler des requêtes reposant sur un langage naturel telles qu’elles le seraient auprès d’un humain, c’est-à-dire sous forme de phrases intelligibles du genre :  » Quel temps fait-il à Québec ? « . L’utilisation de cette formulation assure la pertinence de la réponse par la qualité en éliminant une kyrielle de réponses inutiles. AskJeeves, qui fêtait ses 8 ans le 8 avril 2005, innovait avec cette technologie lors de son lancement en 1997. Maintenant il offre la possibilité d’effectuer des requêtes par des questions et par mots-clés.

AskJeeves l’affairiste développeur. Lois du marché obligent, le moteur de recherche s’est donné une mission d’affaires étant coté à la Bourse du Nasdaq et désirant, sans aucun doute, détenir une aussi grande place que Google, Yahoo! et MSN. Ce qui veut dire que les intentions de Askjeeves sont orientées vers l’expansion, la croissance, les solutions stratégiques de mise en marché, de publicité. La compagnie grandit sur la plan géographique en s’implantant dans divers pays : de la Californie elle a conquis la Grande-Bretagne, l’Irlande, l’Italie, l’Espagne, le Japon. Elle cherche des partenariats au niveau de la technologie, perfectionne et vend les droits d’exploitation de sa propre technologie de recherche Teoma, qui en est à sa troisième version et à 2,5 milliards de pages en anglais. La compagnie elle-même achète et se vend : AskJeeves vient d’être racheté par InterActive Corp (Expedia, Home Shopping Network, CitySearch) au coût de 1,85 milliards $ après avoir lui-même acquis Bloglines. Elle ajoute des fonctionnalités pour les internautes, des barres d’outils, des sites et des portails qui, ensemble, atteignent déjà le nombre de dix. Bref, les dirigeants s’adaptent au marché et à la croissance des moteurs concurrents. Cet esprit d’initiative a fait bondir l’indice boursier de la compagnie et grimper ses revenus de 107 millions $ en 2003 à 261 millions $ en 2004, ce qui représente une croissance de 144 %. Les responsables du développement prévoient des revenus de 380 millions $ à 385 millions $ pour 2005.

Pourquoi AskJeeves s’est classé troisième au palmarès du Search Engine Watch Awards 2004 avec une  » Honorable Mention  » ? Parce que le vote populaire lui a accordé une solide note et assuré sa troisième place, ce qui est remarquable pour un site qui n’offre pas nécessairement tous les services des autres moteurs de recherche. De fait, AskJeeves a toujours été populaire auprès des internautes anglophones. Il n’existe pas encore de version du moteur en français et les pays de la francophonie ne figurent pas dans le plan d’expansion.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Archive