Intelligence neuronale
L’intelligence neuronale de Google a un impact sur votre site Web
4 juillet 2019
3 conseils pour créer une page de FAQ conviviale pour le référencement
17 juillet 2019
Afficher tout

3 trucs pour optimiser les images et améliorer son référencement

Image référencement

Les moteurs de recherche priorisent les sites web qui se téléchargent rapidement pour les utilisateurs. Cela montre que ces sites sont plus performants et que leur expérience utilisateur est optimale. Souvent, ce sont les images qui ralentissent la vitesse de téléchargement et qui nuisent à son classement sur Google. Voici 3 trucs pour rendre vos images moins lourdes et pour améliorer votre référencement.

1. Utiliser l’image de façon responsable

Plusieurs méthodes peuvent vous aider à alléger la place que prennent les images sur un site web. Utiliser des logos et des designs simples est un bon moyen d’alléger la page le plus possible et d’offrir une plus grande vitesse de téléchargement. Vous pouvez également trouver une alternative pour améliorer l’expérience utilisateur en ajoutant du contenu CSS3 (éléments interactifs), des graphiques vectoriels pour monter un logo et un design simple ou intégrer des vidéos pour remplacer les «GIF». Avec l’outil «PageSpeed Insight», Google propose de bouger l’image sous le pli pour que le téléchargement initial se fasse plus vite. Quelques plateformes téléchargeables peuvent être utilisées pour compresser les documents (CSS, Javascript, HTML). Il y a aussi des outils qui peuvent vous assister dans WordPress pour effectuer cette action.

2. Utiliser des images compressées

La compression de fichiers comportant des images est une action proactive qui permet d’améliorer grandement la qualité de votre site web en général. Réduire la grandeur des photographie est également un moyen simple de diminuer sa lourdeur. Avec WordPress, on peut utiliser le plugin «Imagify». «Image Optim» permet également de compresser vos images.

Par contre, il ne faut pas oublier que lors de la compression des fichiers, il est possible que ce dernier perde quelques pixels, ce qui peut jouer un peu sur sa qualité de la finition. L’administrateur devra l’analyser minutieusement et juger si elle est publiable ou non.

3. Servir l’image en format «Next-Gen»

Enfin, de nouveaux formats sont apparus il y a quelques années. Ils peuvent être utilisés pour télécharger une image compressée, comme le JPEG 2000, le JPEG XR ou le WebP. Autrefois, les deux seuls formats utilisés étaient le JPEG (avec compression) ou le PNG (sans compression).

Vous avez des questions ? Demandez une soumission de référencement gratuite !

Merci de partager à vos contactsShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Share on Reddit
Reddit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez au courant des dernières nouvelles SEO !

INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE INFOLETTRE

En vous inscrivant, vous courez la chance de gagner une consultation gratuite de 30 minutes (1 tirage par mois).