Comment bien effectuer le monitorage des indicateurs de performance de votre référencement
21 septembre 2018
Les 4 erreurs de linkbuilding typiques à éviter
5 octobre 2018
Afficher tout

Baidu, l’empereur chinois des moteurs de recherche

Un peu à la manière de Yandex en Russie, Baidu est la star des moteurs de recherche en Chine et ce, depuis les années 2000 lors de sa création.

Plusieurs raisons peuvent expliquer la popularité de ce moteur auprès de la population chinoise, notamment puisque la censure fait partie intégrante de la navigation Web, élevant les barrières à la concurrence.

 

Un portait global de la recherche sur Baidu

À travers le monde, c’est Google, et de loin, qui domine tous les autres moteurs de recherche avec 72,77 % des parts de marché du secteur d’activité.

source : Net Market Share

Baidu le suit avec un maigre 13,27 %, ce qui est quand même plus élevé que les parts de Bing et Yahoo! combinées.

Cependant, si on fait le même exercice sur le territoire de la Chine uniquement, les rôles sont complètement inversés : Baidu atteint 59,32 % des parts de marché tandis que Google glisse à 1,6 %.

Pour vous donner une idée de la taille du marché chinois, on parle de 772 millions d’internautes. Faites le calcul, vous découvrirez que c’est près de 458 millions d’utilisateurs qui se tournent vers Baidu !

Avec cette popularité, viennent évidemment les ressources financières permettant à Baidu de développer son offre de produits et de services.

L’entreprise chinoise propose aussi les produits Baike, Zhidao, Wenku et Tieba. Respectivement, on parle d’une encyclopédie, d’une plateforme de questions-réponses, d’un musée-technologique d’œuvres d’art et finalement d’un forum.

Le moteur a également diversifié ses activités en investissant massivement dans le secteur de l’intelligence artificielle, devenant par le fait même un des leaders de l’industrie des voitures autonomes.

 

De nouveaux joueurs viennent mélanger les cartes

Comme la plupart des utilisateurs chinois, soit 753 millions, se servent d’un téléphone intelligent pour accéder à Internet, il est certain que l’aspect mobile-friendly est plus qu’important pour un moteur.

Je vous entends déjà dire : « c’est certain qu’un poids lourd de la recherche comme Baidu a une version mobile de son moteur », et vous avez raison.

Par contre, d’autres alternatives commencent à jouer du coude pour obtenir une parcelle des parts de marché du géant chinois.

Entre autres, Qihoo 360, Sogou, Haosou et le petit dernier Shenma. Celui-ci, issu d’un partenariat entre Alibaba et UCWeb, est offert exclusivement en version mobile.

Shenma a fait beaucoup parlé de lui depuis son lancement en 2014 et a réussi à obtenir environ 20 % d’un marché chinois précédemment occupé presque uniquement par Baidu.

Sa formule originale, hybride entre une boutique d’applications et un moteur de recherche, est grandement appréciée des Chinois.

Ce moteur axe principalement ses services sur l’e-commerce de produits et services en tous genres, la promotion d’apps et la vente de livres.

Le côté plus niche de Shenma lui a permis de se différencier de Baidu, en plus d’aller chercher une partie de ses utilisateurs.

 

Le retour de Google

Comme nous l’avons mentionné un peu plus tôt, la situation d’Internet en Chine est grandement affectée par la censure.

Ce ne sont pas tous les sites qui y sont accessibles aisément et c’est également le cas pour les autres moteurs de recherche.

En août dernier, une nouvelle sème la controverse un peu partout dans le monde : Google serait en train de développer une version censurée de son moteur pour le lancer en Chine.

Les dirigeants du moteur rouge, jaune, bleu et vert ont alors affirmé qu’il ne s’agissait qu’une phase de test.

Malgré tout, on savait que ce n’était qu’une question de temps avant que Google souhaite réintégrer la Chine.

Il semble désormais que cela pourrait arriver dans un futur plus près que l’on aurait pu le croire.

Dans ce cas de figure, il sera intéressant de voir quelle sera la proportion des utilisateurs de Baidu qui délaisseront la plateforme au profit du moteur américain.

 

Si vous aviez déjà déployé une campagne de référencement sur Baidu pour faire connaître vos produits et services en Chine, n’ayez pas peur.

Bien que le moteur ait perdu quelques points d’avance au profit de sa compétition, il reste quand même le choix de prédilection des internautes de son pays d’origine.

Vous pourriez par contre considérer ajouter une nouvelle corde à votre arc SEO et optimiser votre site Web pour Shenma !

Merci de partager à vos contactsShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *