Facebook et le référencement sur les moteurs de recherche

Par le 24 mars 2009

Avec maintenant plus de 11 millions de Canadiens actifs sur Facebook. Est-il nécessaire d’être présent sur le plus grand réseau social ? Dans quelle mesure Facebook peut-il influencer le référencement et l’achalandage de son site Web ?

Facebook n’influence pas le PageRank de votre site Web

Mauvaise nouvelle à tous ceux qui croyaient améliorer le positionnement de leur site sur Google à l’aide de Facebook. Le robot de Google ne tient pas compte des adresses publiées sur Facebook. Qu’ils soient insérés sur son profil, un groupe ou une page de fan, tous les URL sont considérées comme des liens en nofollow. Ils n’influencent pas le Page Rank et ne représentent pas des backlinks valables afin d’améliorer son référencement organique.

Quel est le contenu Facebook repris par Google ?

Malgré le fait que les adresses Web sur Facebook ne soient pas retenues par Google, on peut tout de même se faire connaître et augmenter l’achalandage de son site à l’aide de certains outils. Mais pour avoir de bons résultats, il faut être présent et diffuser du contenu de qualité de manière soutenue !

La puissance du news feed

Un québécois sur quatre possède un compte Facebook. En se connectant à son compte, il tombe inévitablement sur le news feed. Plus vous être présent sur le news feed des utilisateurs, plus grandes sont vont chance que votre message soit vu ou que votre lien soit cliqué. N’hésitez pas à partager vos liens ou tout autre contenu en lien avec votre site. Que ce soit un clip sur You Tube, un mp3 ou une photo. Le partage de contenu de qualité augmentera votre réputation auprès de vos pairs et l’achalandage de votre site.


Légende : Le New York Times utilise les outils de partage Facebook afin de diffuser son contenu et augmenter l’achalandage de son site Web.

Se faire connaître à l’aide de sa page de profil

Vous pouvez changer la nature de votre profil dans les paramètres de votre compte Facebook. Un profil public sera indexé par les moteurs de recherche. Ainsi lorsqu’un internaute vous Googlelise il y a des chances qu’il tombe sur votre page de profil Facebook. Voilà une excellente façon de se faire connaître et d’améliorer votre réseautage sur le Web.

Les pages et les groupes Facebook

Il peut être intéressant pour les marques et entreprises de se créer une page ou un groupe Facebook. Indexés par les moteurs de recherche, les pages et les groupes peuvent servir de porte d’entrée vers votre site. Naturellement, les pages et les groupes ont plus de succès lorsqu’elles proposent du contenu varié et mis à jour. Depuis la dernière refonte de Facebook, les actions qui proviennent des pages sont publiées directement dans le news feed. Ce qui permet aux marques et entreprises d’être plus près des utilisateurs.

En bref, Facebook peut vous être utile afin d’augmenter l’achalandage de votre site. Il suffit de publier du contenu de qualité qui pointe vers votre site. De maintenir un dialogue transparent. Ainsi, vos lecteurs deviendront de plus en plus fidèles à vos messages et partageront vos liens avec leurs amis.

5 réponses à “Facebook et le référencement sur les moteurs de recherche”

  1. Daisy dit :

    Je n’aime pas vraiment le site Facebook et je viens à moi que la question peut-il expliquer que l’on trouve de telles choses intéressantes là-bas?

  2. Communick dit :

    Selon moi, un lien venant d’une page Facebook vers un site Web ne devrait pas avoir autant de valeur.

    Essentiellement une page Facebook donne des infos sur un internaute ainsi que les personnes avec qui il "entretient" des relations. Pourquoi Google donnerait-il de la valeur à une page Facebook qui contient peu de texte, souvent sans relation avec le contenu des pages à évaluer?

  3. Laurent dit :

    Il est clair que le « poids » d’un lien en provenance de Facebook est discutable. Mais force est de constater que les moteurs de recherche, Google en tête, accordent beaucoup de crédit aux contenus de ce réseau social. La fonction première d’un réseau social est de mettre en relation des personnes en fonction de critères tels que les centres d’intérêt ou le lieu de vie. La course au contenu, à leur fraîcheur est telle qu’elle pousse les moteurs à privilégier les sites à fort contenu réactualisé. C’est sans doute une « déformation » ou un usage « pervers » des contenus, mais il en est ainsi, tant que Google et consort ne modifieront pas leurs algorithmes pour tempérer l’impact des réseaux sociaux…Illusion si l’on en croit les tendances qui semblent se dessiner…

  4. Michel Anctil dit :

    Je me pose vraiment la question à savoir le pourcentage de gens qui clique sur un lien qui les redirigera vers un site web. Les gens reçoivent tellement d’annonce quelconque qu’ils se lassent à la longue

  5. Si le lien est interessant les internautes clique. L’objectif est d’améliorer au maximum la pertinence des liens. Certains augmente leur nombre de visite mensuel de plus de 50% si nous prenons en exemple Google AdWords.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Archive