Rich snippets et référencement : Le microdata a-t-il un effet sur le SEO ?
2 septembre 2015
linkbuilding-liens-internes
Link building : l’importance des liens internes de votre site pour le SEO
17 septembre 2015
Afficher tout

Le référencement pour le e-commerce : 5 éléments simples à ne pas oublier

e-commerce-referencement

1. Rédiger du contenu unique

En référencement, et plus précisément pour les sites de e-commerce, les risques de contenu dupliqué sont élevés. La tentation peut être forte de copier et coller sur le site web les descriptions déjà rédigées par le fournisseur des produits vendus.

Attention ! La mise à jour Panda de l’algorithme Google se déploie depuis plusieurs années et pénalise les sites au contenu dupliqué.

Pour s’assurer que le contenu des pages n’est pas dupliqué, il existe une multitude d’outils. Il est possible de comparer et détecter le contenu problématique pour ainsi retravailler le texte d’une page tout en l’optimisant pour le référencement. Ne pas mettre de description n’est pas une solution non plus, car le moteur n’aura donc aucun contenu pour juger de la pertinence de votre page.

2. Utiliser les URL canoniques

Les pages de produits présentent un autre risque de contenu dupliqué : page d’un produit accessible via plusieurs URL, page avec code de suivi, etc. En e-commerce, il n’est pas rare que plusieurs URL mène à du contenu similaire voire identique. Ce qui risque de se produire, c’est une dilution des efforts de référencement des pages web. Elles seront en concurrence et Google établira lui-même la page à référencer… ainsi que celles qu’il n’indexera pas.

Si le contenu doit rester identique, alors il vaut mieux indiquer à Google quelle page devrait être retenue et quelle page peut être ignorée en incluant un lien canonique vers la page à conserver. Cela évitera aussi les pénalités de contenu dupliqué.

3. S’assurer que le contenu est accessible pour les moteurs

Il est possible et parfois nécessaire d’avoir plus d’un sitemap pour un site comportant beaucoup de pages comme c’est généralement le cas en e-commerce. N’hésitez pas à organiser vos sitemaps et inclure un sitemap pour les images, pour les vidéos ou même pour le site mobile afin d’orienter les moteurs de recherche.

La recherche interne d’un site de e-commerce, bien qu’importante, devrait être exclue dans le robots.txt puisqu’elle présente un contenu dupliqué. Toutefois, il faut s’assurer que le sitemap est à jour et permet d’accéder à toutes les pages devant être indexées.

4. Présenter la gamme de produits

Si la présentation des produits contient plusieurs pages, le robot de Google ne « voit » peut-être pas que tous les produits appartiennent à la même gamme.

L’idéal est d’avoir une page « Voir tous les produits » et ainsi s’assurer que tout est visible sur une même page. Le lien canonique est donc de mise.

Sinon, un lien évident pour naviguer entre les pages de produits est nécessaire grâce aux liens précédent et suivant (rel= “prev” et rel=”next”). La pagination seule (1,2,3…) ne suffit pas pour faire le lien.

5. Se distinguer des autres sites de e-commerce dans les résultats de recherche

Finalement, n’oubliez pas que vous pouvez utiliser les rich snippets pour mettre de l’avant certaines caractéristiques concernant vos produits directement dans les résultats Google pour attirer plus de trafic sur votre site de e-commerce.  De plus, ils vous seront très utiles si vous décidez de monter une campagne avec Google Shopping.

Merci de partager à vos contactsShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *