Twitter-Moments-marketing
5 façons d’utiliser Twitter Moments pour votre Marketing
3 novembre 2016
Stratégie de SEO et webmarketing pour les fêtes de Noël
18 novembre 2016
Afficher tout

Mobile-First Index et Référencement : Google utilisera le contenu mobile

mobile-first index référencement google

Le 4 novembre 2016, Google a annoncé la mise en place du Mobile-first Index. Actuellement testé à petite échelle, Google planifie indexer les sites web à partir de leur version mobile.

Qu’est-ce que le Mobile-First Index signifie concrètement pour le référencement ?

Google n’a et n’aura toujours qu’UN seul index pour les pages et sites web. Jusqu’à maintenant, Google indexait la version desktop des sites web et accordait un bonus aux sites adaptés aux mobiles.

Dorénavant, si Google va de l’avant avec le Mobile-First Index dans les prochains mois, ce sera la version mobile qui servira à évaluer et classer un site web.

Ce sera donc le contenu et la vitesse de la page mobile qui auront un impact sur le référencement. Le contenu supplémentaire apparaissant sur ordinateur (s’il y en a) ne sera jamais vraiment pris en compte.

Ainsi s’il existe une différence entre le contenu mobile et le contenu desktop, c’est la version mobile qui sera utilisée pour le classement et cela pourrait donc avoir un impact majeur sur le référencement, positif ou négatif.

Et les liens ?

Il est vrai qu’un site mobile affichera beaucoup moins de liens qu’un site desktop compte tenu de l’espace disponible. Gary Illyes n’a pas voulu s’avancer sur la question. Il est trop tôt encore pour dire ce qu’il adviendra à ce sujet.

 

Indexation des sites mobiles, 3 possibilités

Il existe plusieurs types de sites mobiles et le Mobile-First Index n’aura pas le même effet selon la structure du site mobile.

1.       Vous avez un site responsive.
Le site présente le même contenu à la même URL sur mobile et desktop. C’est ce que Google recommande. Il ne devrait pas y avoir vraiment de changement, car l’adaptation est plus visuelle (CSS).

2.       Vous avez un site à diffusion dynamique (Dynamic serving).
La page est présente à la même URL. Le code permet de détecter le type d’appareil  grâce au user agent et présenter un contenu adapté. Dans ce cas, des vérifications sont à faire au niveau du contenu pour s’assurer qu’il reste le même.

3.       Vous avez un site mobile entièrement indépendant de votre site web desktop.
Les URL sont différentes et se présentent généralement dans le sous-domaine m (Exemple :  m.site.com). Ce sont 2 sites différents pour Google. Ce type de site est habituellement utilisé pour présenter une version très allégée d’un site web voire complètement différent. Il faudra donc vérifier et modifier le contenu. Ceci dit, c’est aussi un casse-tête pour le SEO de façon générale.

Gary Illyes a toutefois souligné que le contenu masqué devrait être pris en considération sur mobile contrairement à ce qui est effectué sur desktop. L’utilisation d’accordéons ou d’onglets n’est donc pas pénalisée.

Indexation des sites non mobiles

Aucun changement n’est à prévoir pour les sites n’ayant pas de version mobile. Ceux-ci apparaîtront toujours dans les recherches. Toutefois, n’oubliez pas que sur mobile, les sites adaptés aux mobiles bénéficient d’un bonus.

Google a tenu à préciser qu’il est mieux d’avoir un site non-mobile complet qu’un site mobile incomplet. Bien entendu, la version mobile devrait être complète lorsque lancée, parce qu’elle surpassera la version desktop dans l’index.

Pourquoi le Mobile-First Index?

Plus de de la moitié des recherches sur Google sont effectuées à partir d’un mobile. La norme est maintenant le site mobile et non le site desktop. D’ailleurs, CEFRIO a fourni des données cette semaine qui vont dans le même sens. En 2016, 90% des détenteurs de cellulaires intelligents au Québec l’utilisent pour accéder à internet et 46% affirment utiliser internet plus souvent qu’avant à partir de leur appareil.

Quand ?

La mise à jour est progressive. Des tests sont d’abord effectués à petite échelle avant de procéder à une mise à jour plus globale qui ne devrait pas avoir lieu avant plusieurs mois.

Que faire dès maintenant ?

Voici quelques recommandations pour vous assurer de ne pas être pénalisés :

  • Vérifiez la compatibilité mobile avec le test d’optimisation mobile de Google pour vérifier que votre site est bien mobile.
  • Explorez comme Google dans la Search Console. Sélectionnez Mobile : Smartphone et cliquez sur Explorer et Afficher pour vous assurer que Google a bien accès à votre site mobile.
  • Testez les données structurées sur mobile (surtout si vous avez deux URL).
  • Vous n’avez pas besoin de changer les liens canoniques.
Merci de partager à vos contactsShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *