abandon-panier-ecommerce
Évitez l’abandon de panier sur les sites e-commerce
9 décembre 2016
SEO 2017
SEO 2017 : Les 5 éléments à travailler pour réussir cette année
22 décembre 2016
Afficher tout

Optimisation SEO pour la recherche vocale en 5 points

Recherche vocale SEO

Saviez-vous que Google vend depuis cette année un haut-parleur avec assistance vocale nommée Google Home ? C’est un peu comme Google Voice Search pour la maison. La recherche vocale continue de s’implanter dans le quotidien à l’aide d’objets connectés. Êtes-vous adaptés à cette nouvelle réalité ?

Votre référencement est-il en mesure de répondre aux recherches vocales ?

Voici les 5 étapes à observer pour optimiser le SEO pour la recherche vocale.

 

1. Travailler le SEO Local pour la recherche vocale

L’une des premières utilités de la recherche vocale est de pouvoir s’orienter. Elles sont souvent utilisées de façon à trouver une entreprise à proximité. L’assistant vocal utilisera alors le GPS et effectuera une recherche à partir des mots-clés pour un certain rayon autour de l’internaute.

Pour bien débuter, vous devez être bien positionné d’un point de vue local. Évidemment, vous devez être visible sur Google Maps à l’aide d’un compte Google My Business, mais aussi optimiser votre site web et votre linkbuilding. Assurez-vous une constance sur l’utilisation de votre adresse physique sur le web. Pour en savoir plus, lisez notre article sur comment améliorer votre SEO local.

 

2. Optimiser pour les mots-clés à longue traine et le langage parlé

La recherche vocale est une discussion avec le moteur de recherche. Les recherches seront formulées oralement comme des phrases plutôt qu’une combinaison de mots-clés.

Les mots-clés à longue traine se prêtent ainsi très bien à la recherche vocale, ce qui représente un avantage pour le référencement. L’optimisation des mots-clés à longue traine pour le vocal ou la recherche conventionnelle s’effectue de la même façon. Apprenez comment utiliser des mots-clés à longue traîne pour le référencement.

Par ailleurs, comme il s’agit d’une recherche vocale, le vocabulaire  utilisé peut être affecté. Il pourrait être plus familier. Prenez soin à remarquer les mots utilisés par votre clientèle au téléphone pour se référer à vos produits ou services.

Pour obtenir des idées, utilisez Google Analytics et la Search Console afin d’obtenir un maximum d’information sur les mots-clés utilisés pour accéder à votre site. Si vous utilisez Google AdWords, allez voir le rapport des termes de recherche qui pourrait aussi fournir de bonnes suggestions.

3. Créer du contenu question-réponse (Q&A)

Lorsqu’une recherche vocale est effectuée, il n’est pas rare qu’elle soit formulée sous forme de question. Comme mentionné dans notre premier article sur la recherche vocale, le principe est très proche du classement sur la « Answer box » de Google.

Pour être choisi comme réponse à une question directe, votre page doit inclure la question, de préférence dans une balise importante comme le titre ou le h1. La réponse doit suivre immédiatement et utiliser une structure lexicale simple.

« Qu’est-ce que X ? » « X est… »

L’utilisation de liste de directives pour répondre à une question « Comment… » est aussi généralement bien prise en compte.

De plus, votre site doit disposer d’un bon DA (domain authority) prouvant que vous êtes fiable à Google.

Pensez aux questions fréquemment posées que ce soit par rapport à vos heures d’ouverture, votre adresse, vos prix, vos produits ou service et répondez-y sur votre site web.

 

4. Utiliser les données enrichies

On vous parle à nouveau des rich snippets ! Il est vrai qu’elles n’influencent pas le classement de votre page, mais elle aide certainement les moteurs à comprendre le contenu de celle-ci. Dans le cas d’une conversation avec un moteur de recherche vocal, il est d’autant plus nécessaire qu’il saisisse bien le contenu de la page.

Alors n’hésitez pas à apposer les fameuses « étiquettes » de Schema.org dans votre code afin de bien identifier les données qui se retrouvent dans votre site.

Toujours dans l’idée de bien orienter les moteurs de recherche, le sitemap est toujours un excellent guide pour les moteurs de recherche afin de leur faciliter l’accès à toute l’information contenu dans votre site.

 

5. Avoir un site mobile

Finalement, la recherche vocale est utilisée en grande partie sur mobile à l’aide des assistants comme Siri, Cortana, etc.

Votre site doit donc être accessible sur mobile pour une bonne expérience utilisateur et un taux de rebond bas. De plus, le classement principal est maintenant calculé à partir de la position dans les résultats mobiles avec l’arrivée du Mobile-First Index. Assurez-vous de ne pas perdre des positions dû à un site web non adaptatif. Les moteurs de recherche n’iront pas puiser plus loin que la première page pour fournir des réponses sur les assistants vocaux.

Merci de partager à vos contactsShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

1 Comment

  1. Vos conseils sont précieux. Effectivement, les internautes ont toujours tendance à poser des questions avec la recherche vocale. Raison de plus pour rédiger des articles ou contenus de question – réponse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *