Le tableau périodique du SEO.
13 juin 2011
Ressources utiles pour les webmestres 2 – Le retour!
17 août 2011
Afficher tout

Google + = Google World ?

Depuis bientôt deux semaines, le géant des moteurs de recherche a sorti son nouveau réseau social : Goolge Plus. Chez Affluences, nous l’avons testé et suivons son évolution avec intérêt.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, Google + n’est pas le premier réseau social made in Moutain View. En effet, Orkut existait déjà en 2004 (et existe toujours http://www.orkut.com). Il ressemble étrangement à Facebook mais ne connut pas le même succès.

Google plus

L’un des avantages de Google + est la possibilité qu’il offre de classer vos amis dans des cercles. Vous pouvez ensuite décider de montrer vos publications à « tout le monde » ou uniquement à certains de vos cercles.

Facebook offre pourtant aussi de classer vos amis en groupe. La différence est que vous pouvez choisir d’exclure ces groupes lors de vos publications. Ce système fonctionne très bien même s’il est moins mis en valeur. De plus, une application (à tester ici http://www.circlehack.com/ ) permet d’utiliser le même système « Drag and Drop » que celui de G+.

Mais l’arrivée de Google Plus souligne surtout un autre point important : Force est de constater que Google est déjà très présent dans la vie des internautes et a pris, depuis longtemps, une dimension tentaculaire. Il suffit de voir la multitude de services de Google : Google Adwords, Adsense, Analytics, Gmail, Agenda, Google Maps, Google Earth, Picassa, Street View, Bloggers etc.

Le leader des moteurs de recherche s’immisce donc encore davantage dans nos vies privées avec G+. S’il est pratique de centraliser une série de services web il faut aussi se demander si c’est vraiment une bonne idée de remettre toutes ses données professionnelles et/ou privées dans les mains de l’empire Google?

Est-ce un hasard si G + est apparu à peine quelques jours après l’arrivée de Facebook en première place du marché des PPC aux États-Unis ? On reproche à Facebook de vendre les données personnelles des utilisateurs pour permettre la création de publicités ciblées. Peut-on vraiment s’attendre à un autre comportement de Google qui tire justement une partie de ses revenus des publicités en ligne? Sans pour autant devenir théoricien du complot, ce sont là des questions que l’on est en droit de se poser.

Conclusions : Pour le moment Google + en est à ses premiers balbutiements, il n’y a pas encore de publicité et les utilisateurs (actifs) sont essentiellement des passionnés de nouvelles technologies.

Il est encore difficile de faire des prédictions quant à l’essor ou non de cette nouvelle plate-forme. Une série de dispositifs existent déjà permettant de transférer ses données, contacts et photos de FB vers G+ mais Google saura-t-il convaincre pour autant les utilisateurs de Facebook de migrer massivement? Seul l’avenir nous le dira.

Merci de partager à vos contactsShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

2 Comments

  1. Véronique dit :

    Voulez-vous dire Google Earth au lieu de Heart?

  2. Alexandra Logist dit :

    En effet, merci pour la remarque. Mais qui sait à ce rythme là, Google proposera peut-être bientôt ses cœurs artificiels 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *