L’impact d’une bonne visibilité Web en B2B

Par le 15 février 2010

On ne le dira jamais assez souvent, un bon référencement de base assuré d’un suivi soutenu et d’une optimisation de contenu peut assurer une présence de qualité dans les résultats des moteurs de recherche.

Pour toute entreprise, peu importe sa taille, communiquer sur le Web n’est pas un luxe mais une nécessité. Quant on sait qu’au Québec, en 2009, selon le Cefrio, que 91%  des PME québécoises ont utilisé le courriel pour communiquer avec des fournisseurs ou des clients et que près de 70% de nos entreprises déclarent faire des recherches dans leur secteur d’activité; il devient impératif d’accroître sa visibilité sur les moteurs de recherche.

Une bonne visibilité est un atout certain pour les affaires mais une visibilité Web avec du contenu pertinent apportera un impact majeur sur le retour de l’investissement (ROI). C’est ici que plusieurs entreprises oublient qu’un site Web est d’abord un projet de communication avant tout. Quel objectif s’est-on fixé au départ ? La vente, l’information ou le branding ? En fonction de l’un de ces objectifs les efforts de référencement seront différents et les résultats mesurables dans un outil tel Google Analytics seront représentatifs de l’objectif. Rien n’est pire que du trafic de mauvaise qualité. Un objectif clair de référencement évitera cette situation.

À ce tableau ajoutons les fonctionnalités d’affaires qui connaissent une hausse de popularité auprès des entreprises. Le blogue notamment, est un élément avantageux tant pour le contenu que pour la stabilité du référencement. Mais l’affichage des offres d’emploi, le paiement en ligne ou une section réservée au service à la clientèle fidéliseront l’affluence du site Web.

Pour une entreprise qui a bien compris ces enjeux, l’impact d’une bonne visibilité Web en B2B permettra :

1)     de créer des opportunités d’affaires

2)     d’accéder à faible coût à de nouveaux marchés

3)     de trouver des nouveaux distributeurs

4)     de trouver de nouveaux clients

5)     et de bâtir l’image de marque (branding) de l’entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Archive