L’utilité marketing des listes Twitter
4 mai 2018
Les moteurs de recherche verticaux : une alternative qui rapporte gros
18 mai 2018
Afficher tout

Le petit guide SEO pour les sites WordPress d’Affluences

La façon de bâtir un site Web a beaucoup évolué depuis l’époque où il était absolument nécessaire de faire sa programmation en code dur.

Depuis, les plateformes plus user-friendly comme WordPress ont fait leur apparition et ont grandement simplifié la tâche de création.

Celle-ci permet aux petites, moyennes et mêmes grandes entreprises de mettre en place un site attrayant, sans avoir obligatoirement à faire affaire avec un programmeur durant tout le processus.

Bien qu’il soit plus facile de construire un site Web grâce à WordPress, une chose est certaine, il est encore pertinent d’obtenir des conseils sur comment réaliser un bon référencement.

Dans cet ordre d’idée, nous avons voulu vous transmettre un petit guide SEO qui sera sans doute utile à votre visibilité Web lorsque vous créerez votre site sur WordPress.

 

Liez rapidement votre compte Google Analytics

Pour pouvoir améliorer le contenu de son site Web selon les comportements des utilisateurs qui le visitent, il faut recueillir de l’information à ce propos.

C’est ce à quoi sert Google Analytics et c’est pourquoi vous devez lier votre site à votre compte sur cet outil le plus tôt possible.

Une fois cette tâche effectuée, vous voudrez absolument paramétrer vos objectifs de conversions.

 

Paramétrez votre extension SEO

Chez Affluences, nous avons un faible, comme plus de 5 millions de personnes, pour l’extension Yoast SEO quand vient le temps d’optimiser notre WordPress.

Bien qu’elle soit déjà de base très performante, il est bon d’aller moduler et adapter ses réglages pour votre site.

La première étape, étape la plus primordiale si vous voulez notre avis, est d’associer un code d’autorisation de Google pour pouvoir être indexé par le moteur de recherche.

Ensuite, un par un, vous voudrez ouvrir les onglets disponibles sur l’extension et les remplir avec la bonne information.

Il vous faudra faire un choix pour des éléments plus globaux tel le modèle de séparateur de titre que vous désirez, mais également plus précis, tel les adresses de vos réseaux sociaux.

À ce propos, portez une attention particulière aux métadonnées qui seront affichées sur les réseaux sociaux lorsqu’une page de votre site Web y sera partagée.

Également. Ajoutez les renseignements qui vous permettront de vous positionner dans le Knowledge Graph.

 

Sélectionnez le format de date

En choisissant le format de date approprié ainsi que le bon fuseau horaire, vous pourrez vous éviter bien des ennuis.

Mise en situation : vous programmez la publication d’un billet de blogue lors d’un moment achalandé sur votre site, mais n’avez pas paramétré l’heure et le jour de votre site.

Résultat, votre article n’est pas publié ou il est publié trop tard et vous perdez par le fait même de la visibilité.

Allez vite vérifier, si ce n’est pas déjà fait, le format de date de votre WordPress !

 

Choisissez le bon type de permaliens

Les URL transmettent aux moteurs de recherche plus d’information que l’on pourrait le croire.

C’est pourquoi, avant de commencer à rédiger des articles sur le blogue de votre site WordPress, vous voudrez aller modifier les paramètres de permaliens.

Nous conseillons de choisir l’un des trois réglages qui vous permettent d’inclure la date et/ou le nom de l’article.

Pour s’y faire, rien de plus simple ! Il vous suffit uniquement de vous rendre dans la section Réglages puis Permaliens de votre interface.

 

Évitez les sources moins évidentes de contenu dupliqué

Vous devriez garder en tête cette astuce tout au long du processus d’ajout de contenu sur votre site Web puisque les moteurs de recherche détestent ce qui est dupliqué.

Vous vous demandez sans doute : « qu’est-ce qu’ils veulent dire par sources “moins évidentes” de contenu dupliqué ».

Eh bien, disons simplement que deux pages qui contiennent exactement le même texte est une source évidente, mais que tout ce qui se trouve dans l’architecture du site l’est moins.

Le choix des étiquettes, des catégories et des sujets des articles font partie intégrante de cette erreur commune du SEO.

Par exemple, vous rédigez à tous les ans une liste des meilleures idées cadeaux pour la fête des mères.

Éventuellement, tous ces articles entreront en compétition les uns avec les autres pour obtenir la même place dans les résultats de recherche, sans toutefois tous pouvoir obtenir la première position.

Pour remédier à cette situation fâcheuse, vous avez trois options : retirer toutes les étiquettes/catégories, rédiger un seul article par étiquette/catégorie ou utiliser les liens no follow et do follow.

 

Soumettez aux moteurs de recherche votre sitemap

Le dernier truc, mais non le moindre, concerne la création et la soumission d’un sitemap aux moteurs de recherche.

Le but de cette étape est d’expliquer en détails aux principaux intéressés, c’est-à-dire Google et compagnie, quelle est l’architecture de votre site.

Si vous nous avez pris aux mots et avez choisi de télécharger Yoast SEO, vous serez heureux d’apprendre que l’extension fait ce travail pour vous.

Il ne suffit plus que d’aller soumettre ce sitemap à la Search Console de Google !

 

Voilà ! Nous vous avons livré 6 astuces SEO touchant les sites Web montés en WordPress auxquelles nous pensons peut-être moins naturellement.

C’est avec plaisir que nous vous offrirons d’autres conseils touchant au référencement naturel sur WordPress. Alors n’hésitez pas à nous indiquer votre appréciation !

Merci de partager à vos contactsShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *