Une Toile du Québec plus Performante

Par le 15 octobre 2005

Daniel Cyr, Directeur des opérations chez Canoë, nous parle d’un annuaire de recherche québécois plus performant, plus actuel, qui répond aux besoins de la communauté québécoise et qui veut demeurer la référence au Québec.

Question: La Toile du Québec a subi un changement, depuis quand exactement ?

Daniel Cyr: Les changements sont visibles depuis janvier 2005. Ils sont encore au stade des améliorations. En fait, on travaillait sur le renouvellement de La Toile depuis 2004.

Question: Elle n’avait pas beaucoup changé depuis quelques années. Il est arrivé qu’on se demande, parfois, si elle n’allait pas disparaître, mourir de sa belle mort. C’était des rumeurs non fondées ?

Daniel Cyr: Il n’y pas toujours eu le personnel qu’il fallait pour travailler sur La Toile. Celle-ci n’était plus performante. Les délais de traitement des sites étaient longs et prenaient jusqu’à 6 mois. Par ailleurs, les résultats de recherche ne sortaient pas assez vite. Il y avait aussi un problème de pertinence : les requêtes ne faisaient pas toujours sortir les résultats en rapport avec ces requêtes.

Question: Qu’est-ce qui a été le plus décisif dans le travail de renouvellement de La Toile, la politique éditoriale de Canoë ? De Netgraphe ? De Quebecor Média ?

Daniel Cyr: Netgraphe, c’est beaucoup de projets ! Canöe, c’est bien des entités, dont Webfin.com, Tva.canoë.com, Star académie, Occupation double, Reseaucontact.com, Canoë.tv, et bien d’autres ! Les équipes de travail ne peuvent pas tout faire en même temps. C’est ce qui explique que nous avons mis du temps à nous occuper de La Toile. On savait que La Toile commençait à être désuète, tant dans son interface que dans sa programmation, mais elle restait valable. Ailleurs, dans Canoë, il a fallu bâtir de nouveaux sites. La Toile, elle, était déjà là. En 2004, on a commencé à travailler sur les changements.

Question: Quels sont ces changements ?

Daniel Cyr: Rapidité dans les traitements, pertinence, meilleur service : c’était les choses à travailler. On a commencé par rendre l’inscription payante à La Toile en fixant un tarif de base de 9,95 $. Ceci nous permettait de payer le monde pour traiter les sites. Car en arrière d’un annuaire il y a des gens qui travaillent à traiter les demandes et les opérations de sélection : ils vérifient le contenu, la qualité de ce contenu, la qualité du visuel, composent un texte de description, attribuent des cotes de qualité. En ayant une équipe permanente pour le faire, les délais sont passés de 6 mois à moins de 5 jours. L’indexation payante permet aussi d’éliminer bien des sites, car un critère important que l’on veut garder à La Toile c’est la qualité.

Question: Donc, vous aviez des objectifs à court terme ?

Daniel Cyr: Oui ! C’était d’amener La Toile du Québec à un niveau de rapidité et de pertinence compétitif.

Question: Comment avez-vous procédé ?

Daniel Cyr: C’est une question de langage interne, de programmation. La Toile était devenue lente à cause d’une programmation ancienne qu’il fallait moderniser. Elle était également hébergée sur un serveur qui était désuet. On a changé, et depuis 2004 on fonctionne avec un ensemble de serveurs selon le principe du Cluster. Un cluster de serveurs, ou  » grappe de serveurs « , est le regroupement de plusieurs serveurs reliés entre eux. Ce qui amène de la souplesse dans l’évolution, dans la disponibilité et assure la rapidité.

Question: Quelle technologie employez-vous ?

Daniel Cyr: On emploie une technologie Open Source sous Linux et une programmation PHP.

Question: La Toile fait fondamentalement peau neuve !

Daniel Cyr: C’est lui redonner une jeunesse qu’elle n’avait plus en effectuant certaines automatisations au niveau de l’interne. Mais il y a aussi la façade, l’aspect extérieur. L’intégration de La Toile à Canoë nous a amenés à revoir son interface pour que le design aille avec l’univers du portail Canöe, de la famille Canoë. Il fallait uniformiser.

Question: Et vos objectifs à long terme ?

Daniel Cyr: Trois objectifs : optimiser le moteur de recherche interne c’est-à-dire le rendre plus performant encore, assurer la mise à jour continuelle des guides thématiques, et rester la référence québécoise en matière d’annuaire.

Question: Prévoyez-vous élargir vos ententes, vos partenariats ? Avec les moteurs de recherche, par exemple ? Vous avez en ce moment un partenariat avec Google français et anglais, pensez-vous changer ou ajouter d’autres outils de recherche, MSN, Copernic ?

Daniel Cyr: Pour effectuer des changements ou élargir les partenariats il faut trouver un avantage. Est-ce qu’on a des avantages à cela ? On n’a pas vraiment regardé. Ce n’est pas dans nos priorités.

Question: Ou au contraire, pensez-vous développer votre propre moteur de recherche ?

Daniel Cyr: Ce n’est pas au programme. À court terme, non ! Toutefois, on est une équipe en développement et c’est envisageable, mais pas pour l’instant car on est bien occupé. L’équipe de Chicoutimi, ici, s’occupe de OccupationDouble.com côté technique, ReseauContact.com et Flirt.canoe.ca côté technique et interfaces. Depuis 1997, on est le leader des sites de rencontres avec RéseauContact, qui est intégré à Canoë depuis l’an 2000. Flirt.canoe est l’équivalent en anglais.

Question: L’indexation VIP et le positionnement ?

Daniel Cyr: Pour 40 $, 20 $ en ce moment pour les 10 ans de La Toile, on effectue une capture d’écran et les sites apparaissent avant les autres, avec l’image de leur page d’accueil. C’est l’indexation VIP. Le positionnement payant est une autre forme de visibilité que nous offrons dans nos nouveautés. Il est rendu possible grâce au partenariat avec NetworldMedia et fonctionne selon le mode des mots clés.

Question: Alors, La Toile est là pour rester, plus performante, plus présente que jamais ?

Daniel Cyr: Certainement ! On tient à La Toile du Québec. On assure désormais un suivi technique quotidien pour répondre aux problèmes de recherche, pour voir à la performance du site. Pour résumer, nos modifications ont porté sur les ressources humaines, sur le service à la clientèle, sur le système de traitement, on a opéré l’intégration des modifications tant à l’interne que sur l’interface. Oui ! La Toile du Québec est là pour rester la référence des annuaires au Québec.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Archive